PDC Homepage

Home » Products » Purchase

Proceedings of the XXII World Congress of Philosophy

Volume 10, 2008

Ethics

Lambert Nieme
Pages 507-513

Par-delà Kant et Hans Jonas
L’Éthique de la Visibilité dans l’Invisible

L’existant humain est par essence un être-au-monde. Cette dimension ontologique (pré)suppose une réalité ontique, à savoir la nature comme espace de visibilité de notre existence. Cependant, le pouvoir technologique défigure cette nature et se retourne contre l’homme au point que même l’éthique traditionnelle devient inopérante face aux défis de ce pouvoir. C’est à juste titre que Hans Jonas soutient que la réflexion éthique doit cesser de s’occuper uniquement de l’action humaine en rapport avec les hommes entre eux pour s’intéresser à l’homme comme une force agissante au sein de la nature. Ainsi, contrairement à Kant, Jonas pose les effets de l’acte comme condition de sa moralité. Et pourtant, il nous semble que la disposition intérieure du sujet agissant, la volonté bonne, n’est pas non plus à négliger. D’où la pertinence de l’impératif de l’éthique de la visibilité dans l’invisible qui réconcilie les deux positions : Agis de telle sorte que ton acte, sous-tendu par une intention pure, produise des effets compatibles avec la permanence d’une vie authentiquement humaine sur terre en assurant ainsi ta visibilité dans l’invisible. L’inflexion de cet impératif dans la praxis quotidienne passe par l’éducation ; laquelle doit s’organiser autour de trois principes cardinaux, à savoir : le principe de préséance de la vie, le principe d’interaction des générations et le principe de discontinuité des antivaleurs.

Usage and Metrics
Dimensions
PDC