PDC Homepage

Home » Products » Purchase

Symposium

Volume 20, Issue 2, Fall 2016

Sophie Cloutier
Pages 42-63

La banalité du mal et la volonté
Revisiter l’he·ritage augustinien chez Arendt

La notion arendtienne de « banalité du mal » est au coeur d’une controverse depuis la parution en 1963 de Eichmann à Jérusalem : Rapport sur la banalité du mal. L’objectif de cet article n’est pas de reprendre l’entièreté du débat, mais de clarifier la pluralité des racines théoriques de Hannah Arendt, et plus particulièrement l’héritage augustinien du mal comme privatio boni. Il s’agit d’une source très peu commentée qui permet pourtant d’analyser le rôle de la volonté dans la banalité du mal et de mettre en lumière la réponse d’Arendt au mal dans l’amor mundi et la formation du caractère.

Usage and Metrics
Dimensions
PDC