PDC Homepage

Home » Products » Purchase

Philotheos

Volume 2, 2002

Christos Térézis, Elisavet Kamitsi
Pages 135-141
DOI: 10.5840/philotheos2002211

Le mythe de Protagoras à l'œuvre du Néoplatonicien Proclus

La présence du terme «technique» dans les oeuvres des philosophes de l'Ecole Néoplatonicienne est assez limitée. Cela est dû à cause de la décadence des instutitions politiques durant la dernière periode de l'époque romaine et de l'époque byzantine précoce. Les Néoplatoniciens croient que la personne n'est pas mû par soijmême pour sa vie et il se contrôle par des pouvoirs qui interviennent effectivement dans la vie sociale. De cette façon, ils conclurent au résultat que la «technique» n'est peut pas fonctionner comme une intervention effective des hommes dans la démarche productive et dans la vie sociale. Le résultat est que leur pensée se dirige vers le divin. Ils considèrent que cela qui n'est pas réalisé dans le champ social, c'est possiple de se passer sous d'autres conditions au terrain métaphysique et que les pouvoirs divins sont les architectes authentiques qui forment ou modulent un système cosmologique des fonctions infaillibles.