PDC Homepage

Home » Products » Purchase

Roczniki Filozoficzne

Volume 18, Issue 1, 1970

Tadeusz Styczeń
Pages 91-119

Le Caractere Empirique et Apodictique de L’Ethique Chez des Positivstes Contemporains

L’article constitue une tentative d'apréciation des vues métaéthiques chez les positivistes contemporains. Le point de départ de l'analyse est la constatatiom de ce fait singulier que dans le cadre de l’attitude de l'empirisme logical, attitude exceptionnellement homogène en ce qui concerne la théorie de la connaissance, se sont dégagées deux façons, diamétralement opposées, de concevoir le caractère épistémologique de l'éthique: le naturalisme éthique representé par M. Schlick, et l'émotivisme représenté par A. J. Ayer et Ch. Stevenson. L’auteur morntre que la source de l'opposition de ces conceptions est à chercher dans le désir de rendre compte du caractère épistémologique de la connaissaince morale: empirique et apodictique. Cependant, ayant adopté une vue étroite de l'expérience, les positivistes se voient obligés à briser la conjonction des caractères épistémologiques mentionnés. Le naturalisme, s’efforçant de sauver le caractere empirique de l’ethique, est réduit à refuser son aspect apodictique, tandis que l'émotivisme éthique, désireux de isauver à sa façon l'aspect apodictique, est rédult à en nier l'aspect empirique. Dans les deus cas, il ne s’agit en effet que d’une différence de forme pour liquider l’éthique. Mais les arguments que ces deux courants mettent en avant pour se combattre mutuellement, incitent plutôt à rejeter tous les deux points de vue — en montrant à l'oocasion que la voie menant à une solution de problemes méthodologiques de l'éthique doit être cherchee dans la révision de la notion positiviste de l'expérience.

Usage and Metrics
PDC