PDC Homepage

Home » Products » Purchase

Roczniki Filozoficzne

Volume 11, Issue 2, 1963

Władysław Kamil Szymański
Pages 5-13

Le Problème de la Bonté dans les Enneades de Plotin

L'auteur se propose de mettre en relief les points essentiels de la conception plotinienne du bien. II souligne qu'en fin de compte le problème fondamental de la philosophie plotinienne apparaît comme relevant de l'éthique, philosophie de la conduite, ce problème étant notamment l'établissement d'une conception intellectuelle et morale du bien dans: la vie humaine. Toute la base philosophique du système n'a d'autre but que la mise en lumière de ce problème central. Chez Plotin la notion de bien s'inscrit dans le système moniste des êtres qui comporte trois degrés: to hen, nous, psyche. Le penseur envisage d'abord le bien du côté ontique, comme l'absolu in se, et ensuite en tonction des êtres qui en émanent. Dans les deux cas, Plotin l'analyse du point de vue de ce qui lui est attribué positivement, et du point de vue de ce qui est négatif pour l'absolu et qu'on ne saurait lui attribuer. La présente étude montre enfin la conception plotinienne du bien éthique soliidaire des notions de tendance, d'amour, d'assimilation de l'homme à l'un et à l'absolu par les vertus, la contemplation et l'extase, c'est-à-dire le contact immédiat avec la plénitude. L'auteur attire enfin l'attention sur le fait que la conception du bien selon Plotin, présente un modèle et un des exemples comment on peut montrer la possibilité, pour l'homme, de réaliser, à partir de la philosophie, la perfection morale, à savoir au moyen de Punion immediate avec l'absolu.

Usage and Metrics
PDC