PDC Homepage

Home » Products » Purchase

Roczniki Filozoficzne

Volume 1, 1948

Wacław Eborowicz
Pages 250-269

Konstanty Michalski C. M. (1879—1917)

Konstanty Michalski naquit en Silésie en 1879. Ses études secondaires terminées à Cracovie, il y entra dans la Congrégation des Lazaristes et fut ordonné prêtre en 1903. Il étudia ensuite la philosophie à l’Université de Cracovie et à l’Institut Supérieur de Philosophie à Louvain. Depuis 1914 il enseigne la philosophie à la Faculté Théologique de l’Université Jagellonienne. A partir de 1927 il est membre de l’Académie Polonaise des Sciences. En 1931/32 il fut élu recteur de l’Université de Cracovie. M. fut vice-président de l’Union Internationale des Académies et membre du Comité chargé de la publication du Corpus philosophorum Medii Aevi. Au commencement de l’occupation allemande il fut emprisonné et transporté à Breslau et Sachsenhausen, d’où il revint en mars 1940. La guerre finie, il reprit ses fonctions de professeur. Michalski mourut le 6.VIII 1947. M. est par excellence l’historien de la philosophie du XIV s., qui avant lui fut très mal connue. C’est le criticisme, le sceptisme et le nominalisme, qui d’après M. caractérisent le mieux la scolastique décadente. M. montra aussi les sources de ces courants (l’augustinisme, Algazela, Maimonide, l’averroisme, le scotisme, la logique d’Aristote). M. prouva, qu’Oxford et Paris furent les centres de la spéculation du XIV s., et il tira, en outre, de l’oublie où étaient tombés quelques philosophes tel que Jean de Mirecourt. M. corrigea les erreurs de ses prédécesseurs qui s’occupaient de l’esse su- biectivum in anima (Prantl), ou des deux Buridans prétendus. M. s’intéressait vivement à la pensée de Dante. Il étudia la mystique et la scolastique du poète italien. Ses dernières recherches scientifiques sont consacrées â l’épistémologie de Dante. Nous devons a M. un essai sur le Logos et l’Eros chez Dante, où il concentra les idées de Dante autour du triple amour (eros, philia, agape). M. est l’auteur de quelques esquisses historiosophiques (par ex. „Le thomisme en face de l’historiosophie contemporaine“). M. comme historiosophe s’inspirant de St. Tomas professe un optimisme imperturbable et une profonde foi dans le progrès de l’humanité. Cet optimisme se fonde sur la métaphysique thomiste et le théisme. M. cultivant un thomisme éclairé, joignant les principes du Docteur Angélique aux découvertes modernes, présenta ses vues sur la sublimation thomiste. M. fut donc un historien éminent et un représentant en vogue de la philosophie chrétienne en Pologne.

Usage and Metrics
Dimensions
PDC