PDC Homepage

Home » Products » Purchase

Roczniki Filozoficzne

Volume 1, 1948

Kazimierz Kłósak
Pages 198-213

Le principe physique et métaphysique de causalite et les relations d’incertitude de M. Heisenberg

L’étude présente se propose de trouver, si les relations d’incertitude de M. Heisenberg conduisent ou non à des conclusions destructives du principe physique et métaphysique de causalité. M. Heisenberg énonce le principe physique de causalité sous la forme d’un schéma de prévision. Mais on ne peut identifier le principe physique de causalité avec un schéma de prévision. Notre principe est seulement équivalent avec un schéma de prévision de M. Heisenberg. En se basant sur cette relation d’équivalence on peut dire que 1) si la mécanique quantique ne démontre pas la fausseté d’un schéma de prévision, elle ne démontre pas non plus la fausseté du principe physique de causalité, 2) si la mécanique quantique ne démontre pas la vérité d’un schéma de prévision, elle ne démontre pas non plus la vérité du principe physique de causalité, 3) si du point de vue de la mécanique quantique un schéma de prévision est privé d’un sens physique, aussi du point de vue de la mécanique quantique le principe physique de causalité est privé d’un sens physique. Les deux premières conclusions signifient que le principe physique de causalité est empiriquement improuvable du côté de l’expériénce microcosmique. Mais on peut démontrer en faisant une analyse épistémologique de l’expérience macrocosmique que notre principe est aussi empiriquement improuvable du côté de l’expérience macrocosmique de telle fason qu’aucune épreuve empirique de ce principe n’est possible. S’il s’agit de principe métaphysique de causalité on ne peut rien conclure sur ce principe en prenant pour point de départ un schéma de prévision qui n’est pas une conclusion de ce principe.

Usage and Metrics
Dimensions
PDC