Narrow search


By category:

By publication type:

By language:

By journals:

By document type:


Displaying: 21-39 of 39 documents

0.249 sec

21. Chôra: Volume > 14
Marilena Vlad Defying Words: Damascius and the Travail of the Unsayable
abstract | view |  rights & permissions
Dans cet article, nous nous concentrons sur le problème du principe premier chez Damascius. La question est celle de savoir dans quelle mesure la discursivité – le fait d’en parler – affecte ce problème et l’accès de notre pensée. Bien que le principe premier se veut indicible, toute tentative de le suggérer ne nous rend qu’une image discursive et donc inadéquate de lui. Toute tentative de raffiner notre perspective sur le principe ne fait que nous en éloigner d’avantage. Quelle est alors la solution de Damascius ? Comment peut‑on toujours parler du principe, tout en le reconnaissant indicible ? Quel est le rôle du discours dans la saisie du principe ? Peut‑il devenir plus qu’une entrave ? Nous analysons la manière dont Damascius comprend son propre discours sur le principe et comment il transforme ce discours inévitablement inadéquat, en une manière de produire la conscience du principe. Le principe n’est pas décrit, mais plutôt rendu manifeste par un véritable “travail d’enfantement” (ὠδίς) de la pensée. Nous analysons les manières de ce travail d’enfantement, afin de montrer comment l’indicible se manifeste à travers lui, sans recevoir une expression concrète, qui risquerait de le transformer en objet de notre pensée. Nous montrerons que le travail d’enfantement n’est pas le signe de l’impossibilité de saisir le principe et d’un indépassable tourment qui accablerait la pensée à cause de cette incapacité. Au contraire, il représente une manière indirecte, non‑descriptive, mais très technique et rigoureuse, dont on peut obtenir la conscience de l’indicible, dans le cadre du discours et par sa médiation.
22. Chôra: Volume > 14
Monica Brinzei Unknown Fragments of Petrus de Treysa in the Codex Basel, Universitätsbibliothek A‑X‑44
23. Chôra: Volume > 15/16
Francisco J. Gonzalez The Aristotelian Reception of the Idea of the Good According to Heidegger and Gadamer
abstract | view |  rights & permissions
Pendant l’ete de 1928 Heidegger a offert un seminaire sur le troisieme livre de la Physique d’Aristote et donc sur l’explication aristotelicienne de la nature du mouvement (kinesis). La derniere seance de ce cours, qui eut lieu le 25 juillet, est d’une grande importance parce que c’est a cette occasion que Heidegger va au livre neuf de la Metaphysique pour essayer de comprendre la notion ontologique qui est a la base de l’interpretation aristotelicienne du mouvement : l’energeia. Mais dans les protocoles de ce seminaire qui se trouvent parmi les papiers de Heidegger et qui ont ete publies recemment dans le volume 83 de la Gesamtausgabe, la seance du 25 juillet se trouve absente. Ce fait a conduit l’editeur a conclure que le seminaire avait pris fin le 23 juillet, sans s’apercevoir donc que la conclusion du seminaire manquait. Il existe heureusement une transcription preservee parmi les papiers de l’etudiante de Heidegger, Helene Weiss, et accessible aujourd’hui dans les archives de l’universite de Stanford. Cette transcription montre que la derniere session eut bien lieu le 25 juillet et nous offre la lecture heideggerienne de Metaphysique IX qui ne se trouve pas dans la version de la Gesamtausgabe. C’est dans le contexte de cette lecture que Heidegger fait la declaration etonnante qui nous concerne ici : ≪Dans la derniere instance, la Metaphysique Θ revient a Platon ; la priorite de l’energeia est fondamentalement la meme chose (im Grunde dasselbe) que l’epekeina des Idees. (Donc, pour cette raison aussi la these de Jaeger d’une evolution chez Aristote est fausse, parce que la Metaphysique Θ appartient a la periode tardive dans laquelle Aristote aurait [selon cette these] surmonte le platonisme.)≫La première tâche que je me propose ici sera d’expliquer cette déclaration qui suggère une relation tres etroite, ou meme une identite, entre la notion aristotelicienne de l’energeia comme ayant une priorite vis‑a‑vis de la dunamis et la notion platonicienne de l’Idee du Bien comme etant epekeina de l’ousia. Pour cette explication je ferai appel non seulement au contexte du seminaire de 1928, mais aussi aux textes plus tardifs comme les Beitrage et les cours sur Nietzsche dans lesquels Heidegger semble presupposer et développer sa déclaration de 1928. Ma seconde tâche sera de comparer cette thèse heideggerienne a la tentative de Gadamer de surmonter l’opposition traditionnelle entre les ontologies de Platon et d’Aristote en faisant appel a l’idee du bien chez les deux. Cette tentative se trouve dans le texte Die Idee des Guten zwischen Plato und Aristoteles. La comparaison que j’entreprends ici va montrer certaines affinites entre les interpretations de l’Idee du Bien chez Heidegger et Gadamer, mais aussi de profondes differences qui vont determiner leurs differents projets philosophiques.
24. Chôra: Volume > 2
Brîndușa Palade The immoderacy of Aristotle.s ethics: excellence and appropriateness re-connected
25. Chôra: Volume > 2
Michael Chase "Omne corpus fugiendum?" Augustine and Porphyry on the body and the post-mortem destiny of the soul
26. Chôra: Volume > 2
Alain Galonnier L'équivalence hermeneia - interpretatio dans le prologue du second commentaire de Boèce au ΠΕΡΙ ΕΡΜΗΝΕΙΑΣ d'Aristote
27. Chôra: Volume > 3/4
Gad Freudenthal A Twelfth-Century Provençal Amateur of Neoplatonic Philosophy in Hebrew: R. Asher b. Meshullam of Lunel
28. Chôra: Volume > 3/4
Claudiu Mesaroş From Porphyry to Abelard: How Many Questions on Universals?
29. Chôra: Volume > 3/4
Anca Vasiliu Discours en L'Honneur de Monsieur le Professeur Jean Jolivet, Doctor Honoris Causa de L'Université Babeş-Bolyai, Cluj
30. Chôra: Volume > 3/4
Adinel-Ciprian Dincă Studying Medieval Philosophy in Romania. A Codicological Perspective
31. Chôra: Volume > 5
Sonja Weiss The Motif of Self-Contemplation in Water or in a Mirror in the Enneads and Related Creation Myths
abstract | view |  rights & permissions
L'article compare le motif de la contemplation de sa propre image dans une surface réfléchissante chez Plotin avec des motifs semblables que l'on trouvenon seulement dans les récits mythologiques, mais aussi dans les doctrines cosmologiques des systèmes philosophiques, gnostiques surtout, qui sont à la fois proches de Plotin et concurrent, à l'égard de la philosophie plotinienne. En même temps, en analysant deux métaphores mythologiques, dont une se sert du motif de la réflexion dans le miroir (le mythe orphique du démembrement de Dionysos) et l'autre de la réflexion dans l'eau (le mythe de Narcisse), l'article souligne les différences qui séparent la doctrine plotinienne de la descente de l'âme et celle de la chute de l'âme.
32. Chôra: Volume > 5
Adrian Papahagi, Adinel-Ciprian Dincă Latin Palaeography and Codicology in Romania
abstract | view |  rights & permissions
Le présent travail se veut avant tout une introduction bibliographique à l'étude de la codicologie et de la paléographie latine en Roumanie. Les quelques 150 études et volumes qui y sont recensés et commentés donnent un tableau des directions d'étude prises par les chercheurs roumains dans ces domaines. Dansl'introduction, les auteurs proposent une évaluation de la recherche paléographique et codicologique roumaine du XXᵉ siècle, tout en suggérant de nouvelles voies à explorer. Dans ce sens, la priorité devrait être donnée à un inventaire des manuscrits médiévaux en écriture latine conservés sur le territoire roumain, cequi débouchera sur la rédaction d'un catalogue général de ces manuscrits. Parallèlement, la recherche codicologique devrait produire des études détailléesdes reliures médiévales et modernes et des autres éléments structuraux du codex. La décoration des manuscrits, qui a déjà attiré l'attention des historiens d'artpar le passé, se doit d'être étudiée de nouveau dans une perspective codicologique et d'histoire du livre manuscrit. Enfin, un autre but est d'imposer un vocabulaire codicologique roumain, conforme aux progrès et innovations terminologiques de la recherche européenne contemporaine.
33. Chôra: Volume > 6
Adrian Papahagi Glossae collectae on Boethius's Consolation of Philosophy in Paris, BN Lat. MS 13953
abstract | view |  rights & permissions
Le manuscrit latin 13953 de la Bibliothèque Nationale de France contient aux ff. 25v-41v des gloses en latin et en vieux-haut-allemand portant sur laConsolatio Philosophiae de Boèce. Ces gloses sont transcrites dans leur intégralité ci-après, dans l'attente d'une édition critique complète du soi-disant 'commentaire anonyme de Saint-Gall. (IXᵉ-Xᵉ siècles), transmis dans différentes versions par une quinzaine de manuscrits. Dans l'étude qui précède l'édition, l'auteur analyse le manuscrit et le texte, et il formule des hypothèses sur son origine et sa nature. L'auteur montre que la description de Pierre Courcelle ('Abrégé [de l'Anonyme de Saint-Gall]...') est erronée: le texte, qui constitue la transcription continue d'une glossica circumscriptio, est en fait une rédaction primitive du soi-disant commentaire anonyme de Saint-Gall, mais il contient aussi des gloses sans correspondance dans les versions ultérieures et plus étoffées de cette famille de commentaires.
34. Chôra: Volume > 7/8
Madeea Axinciuc Imagination and Human Perfection in Maimonides’ Guide of the Perplexed
abstract | view |  rights & permissions
L’étude présente, d’une part, les fonctions de l’imagination décelées dans le Guide et, d’autre part, la liaison entre la faculté de l’imagination et la perfection humaine dans le contexte extraordinaire de la prophétie. La caractérisation de l’imagination offerte par le traité de Maïmonide souligne la nature médiatrice de cette faculté décrite comme «faculté du corps / corporelle», toujours liée à la matière. Toute représentation suppose l’intermédiarité du corps. La fonction exceptionnelle de l’imagination survient pendant la prophétie dont les représentations traduisent cette fois l’intelligible, en utilisant les mêmes images qui transposent d’une manière ordinaire le sensible. Il faut savoir distinguer les deux genres de représentations pour interpréter adéquatement le texte biblique.La perfection humaine dépend de la perfection de toutes les facultés de l’âme (et du corps), séparément et ensemble, mais elle est atteinte seulement par le prophète.
35. Chôra: Volume > 7/8
Adinel-Ciprian Dincă A little known Aquinas Manuscript in Romania
abstract | view |  rights & permissions
Le ms. 608 de la Bibliothèque Brukenthal de Sibiu contient la première partie de la Summa theologiae (ff. 1-167) et, de manière incomplète, la Summa contra Gentiles (ff. 168-317) de St. Thomas d’Aquin. L’auteur analyse le manuscrit sous l’angle paléographique et relève les principales caractéristiques de son écriture, une littera Parisiensis currens du XIIIe siècle. L’écriture et la décoration suggèrent en effet une datation du manuscrit à la fin du XIIIe siècle. D’autres éléments, tel le système des peciae, semblent confirmer l’origine parisienne du livre. L’intérêt de ce manuscrit thomiste peu connu aux chercheurs réside dans son histoire médiévale. À la différence des livres médiévaux des autres bibliothèques roumaines, qui ont pour la plupart été acquis par des bibliophiles modernes, lesmanuscrits de Sibiu proviennent des anciennes bibliothèques de la ville, attestées dès le XIVe siècle. Bien qu’il ne se retrouve pas tel quel dans les inventaires de livres rédigés à Sibiu aux XIVe-XVe siècles, et notamment dans la liste transmise par la Matricula plebaniae cibiniensis (1442), le ms. 608 pourrait être un des livres du couvent dominicain de Sibiu.
36. Chôra: Volume > 7/8
Bogdan Tătaru-Cazaban, Alistair N. Blyth Thomas Aquinas and Mediaeval Philosophy in Romanian Culture (1800-1947)
abstract | view |  rights & permissions
Notre enquête porte sur la réception à la fois philosophique et théologique de la pensée de saint Thomas d’Aquin dans la culture roumaine à l’âge moderne.Nous avons essayé de marquer les étapes principales d’une histoire qui reflète dans une culture religieuse d’origine byzantine les tribulations de la réception dela philosophie médiévale en Occident. Formés dans les universités françaises ou allemandes, les philosophes et les théologiens orthodoxes roumains sont redevables aussi bien aux traditions philosophiques des XVIIIᵉ-XIXᵉ siècles qu’à la découverte gilsonienne de la pensée médiévale. Entre polémique confessionnelle et approche scientifique, saint Thomas d’Aquin devient au XXᵉ siècle une présence significative dans les discours philosophiques et théologiques roumains (notamment dans le débat concernant la possibilité d’une philosophie chrétienne), en dépit d’une préférence traditionnelle accordée à saint Augustin. Il importe de remarquer aussi le fait que la spécificité des approches des philosophes roumains de la pensée de saint Thomas d’Aquin consiste dans l’effort de transgresser un thomisme «historique» vers des possibles enjeux modernes.
37. Chôra: Volume > 7/8
Elena Băltuţă Remarks on Thomas Aquinas’s Philosophy of Mind: Intentionality
abstract | view |  rights & permissions
Im Folgenden werde ich einige der möglichen Interpretationen der thomistischen Intentionalitätstheorie darstellen. Zuerst werde ich die Mechanismen der menschlichen Erkenntnis und der Beziehung zwischen phantasmata, species sensibile und species intelligibile bei Thomas von Aquin beschreiben. Danachwerde ich die verschiedenen Interpretationen des Problems der Intentionalität bei Thomas darstellen; genauer gesagt geht es um drei reduktive Interpretationenund eine nicht-reduktive. Am Ende dieses Beitrags werde ich mich für eine dieser Interpretationen entscheiden und meine Gründe dafür angeben.
38. Chôra: Volume > 9/10
Christian Trottmann Aelred de Rievaulx et les discours cisterciens sur l’âme
abstract | view |  rights & permissions
Cet article commence par rappeler quelques éléments de la vie et de l’oeuvre d’Aelred de Rievaulx, connu comme philosophe de l’amitié. Il situe ensuite son discours sur l’âme au sein du regain d’intérêt pour ce sujet manifesté dans l’ordre cistercien par des auteurs comme Guillaume de Saint-Thierry, Isaac de l’Étoile ou l’auteur du De spiritu et anima, mais aussi chez les Victorins. Il en vient ensuite à la spécificité du discours d’Aelred tel qu’on le trouve dans son dialogue sur l’âme, mais aussi dans d’autres écrits. On ne s’étonnera pas de retrouver l’influence d’Augustin et en particulier du De quantitate animae, ni celle de Bernard notamment en ce qui concerne la liberté. En revanche la présence de plusieurs arguments similaires à ceux du Phédon en faveur de l’immortalité de l’âme est plus difficilement explicable. Les caractéristiques principales du discours d’Aelred sur l’âme touchent l’articulation de la psychologie à l’éthique, le rôle accordé à l’imagination et les considérations eschatologiques sur le destin des âmes après la mort.
39. Chôra: Volume > 17
Adinel Dincă A manuscript fragment of Vincent de Beauvais’ Speculum historiale in Romania (Sibiu, National Archives, U. V. 1926)
abstract | view |  rights & permissions
Die Identifizierung eines fragmentarisch erhaltenen Textes aus dem Speculum Historiale, das von Vincent de Beauvais um die Mitte des 13. Jahrhunderts zusammengestellt wurde – eine im Mittelalter überall sehr geschätzte historiographische Arbeit – könnte eine Diskussion über den Wert der Geschichtsschreibung innerhalb der Lesepraxis im vormodernen Siebenbürgen anregen. In vorliegendem Aufsatz wird versucht, auf verschiedene Aspekte einzugehen, in erster Linie auf Fragen der Datierung und der Lokalisierung dieses Fragments. Es wird dann weiter argumentiert, dass die beiden noch vorhandenen Blätter ursprünglich Teil einer Handschrift waren, bislang die östlichste Rezeption des Textes in dieser Form darstellt ; die Handschrift war bereits um 1500 im Besitz eines Siebenbürgers.