Narrow search


By category:

By publication type:

By language:

By journals:

By document type:


Displaying: 21-34 of 34 documents

0.545 sec

21. Chôra: Volume > 2
Bulletin du Groupe de Recherches Anciennes et Médiévales
22. Chôra: Volume > 2
Simona Vucu Tratate teologice
23. Chôra: Volume > 3/4
Alexander Baumgarten In Professoris Johannis Jolivet Honorem Egregia Laudatio
24. Chôra: Volume > 3/4
Bulletin du groupe de recherches anciennes et médiévales
25. Chôra: Volume > 5
Roberto Reali Letture contemporanee di Plotino
26. Chôra: Volume > 5
Vasile Muscă Il neoplatonismo tra passato e presente
27. Chôra: Volume > 6
Francesca Alesse Alcuni aspetti del concetto stoico di sostanza e identità dell'individuo
abstract | view |  rights & permissions
Les Stoïciens formulent une conception de la «substance», ou ousia, qui tient un rôle très important dans différentes parties de leur système, parmi lesquelles la cosmologie, la psychologie et l'éthique. Au concept de substance est liée ce qu.on appelle la table des quatre 'catégories'. Cette dernière est considéréepar certains interprètes récents comme l'issue d'un processus historique relativement long, qui trouve sa formulation achevée seulement avec Chrysippe. Les sources relatives à la théorie des quatre catégories forment, comme on le sait, une tradition indirecte et dans une large mesure également hostile, parce qu'elle est transmise surtout par Plutarque, Plotin et les commentateurs aristotéliciens des Catégories. Pourtant, ces sources permettent de saisir certaines des questions qui sont au centre de la réflexion stoïcienne sur l'être. Parmi les plus significatives, il y a la question du rapport entre substance et matière, et la question de la signification de la substance individuelle.
28. Chôra: Volume > 7/8
Bulletin du groupe de recherches anciennes et médiévales
29. Chôra: Volume > 7/8
Cristina Cerami Generazione verticale, generazione orizzontale: il principio di sinonimia nel Commento Grande di Averroè al libro Z della Metafisica di Aristotele
abstract | view |  rights & permissions
Le but de cet article est d’analyser l’interprétation qu’Averroès propose de l’étude de la génération spontanée développée par Aristote dans le chapitre 9du livre Z de la Métaphysique et montrer que pour Averroès le véritable enjeu de cette étude est celui de démontrer que l’agent et le produit de la génération ontune même forme. C’est cette thèse, en effet, qui d’après le Cordouan permet en dernière instance d’instaurer entre le monde céleste et le monde terrestre unecausalité, pour ainsi dire, «perpendiculaire» qui sauve à la fois l’efficacité des causes secondes et celle de la cause première qui agit par l’intermédiaire descauses célestes. Ce nouveau cadre cosmologico-ontologique apparaît manifestement comme le produit d’une stratégie menée directement contre Avicenne, carle but ultime d’Averroès est de substituer sa propre théorie de l’Artisan divin à la théorie platonicienne de la création démiurgique, à laquelle il assimile la théorieavicennienne d’une donation des formes par une Intelligence cosmique.
30. Chôra: Volume > 18/19
Cristina Viano Aristotele e l’enigma della materia prima
abstract | view |  rights & permissions
Aristote est l’inventeur de la notion de matière et de cause matérielle. Mais les passages oú il parle d’une matière absolument première sont rares dans le corpus aristotélicien. Le problème, posé depuis longtemps par les interprètes modernes, est le suivant : Aristote croyait‑il à l’existence d’une matière imperceptible, sans forme et sans qualités, en tant que niveau autonome de la réalité, ou envisageait‑il plutôt la matière première comme un objet logique, un pur concept abstrait ?On se propose ici d’analyser le dossier des passages aristotéliciens les plus sensibles sur la question de la matière première et, après un rapide status quaestionis des interprétations antiques et modernes, on avancera une proposition interprétative selon la ligne «traditionnelle», à contre‑courant par rapport à la tendance actuelle.
31. Chôra: Volume > 18/19
Riccardo Chiaradonna Essere e vita in Plotino (VI, 2 [43]; III, 7 [45]).
abstract | view |  rights & permissions
This paper focuses on Plotinus’ account of life and being in treatises VI, 2 [43] On the genera of being and III, 7 [45] On eternity and time. Life and being play a key role in Plotinus’ ontology since they characterise incorporeal realities as such (life and being cannot be drawn from the analysis of bodies). Therefore, focusing on these items makes it possible to attain an account of intelligible reality according to the principles appropriate to it. Three issues are considered: (1) the cognitive process through which the soul grasps being and life when it turns its cognitive activity away from the bodies and reverts to itself (VI, 2, 4‑6); (2) the status of being and life as genera of the intelligible reality (life is equivalent to intelligible motion: VI, 2, 7); (3) Plotinus’ account of life as the way of being typical of intelligible realities (III, 7); (4) his gradualist account of the hierarchy of life (III, 8 [30], 8; VI, 3 [44], 7; I, 4 [46], 3).
32. Chôra: Volume > 18/19
Tiziano F. Ottobrini Intorno al teologhema della שכינה e all’antiallegorismo dello ἱλαστήριον presso Filone Alessandrino
abstract | view |  rights & permissions
This essay analyses the use of the term/concept hilasterion (‘propitiatorium’, i.e. the cover of Ark of Covenant) in the hypomnematic corpus by Philo of Alexandria. This subject needs to be examined in relationship with the Greek translation of the Septuagint and the exegesis of the Hebrew kapporeth ; so it will be argued that here Philo deals with semitic thought more than with the categories of Greek philosophy, since the real and bodily presence of God on hilasterion differs ontologically from any allegoric interpretation : only a sound Hebrew contextualisation of the theme as šekhînâ might take away this concern. As a result it means that, speculatively, there does not exist Philo Gracus only but this coexists with a sort of often neglected Philo Hebraicus too, when Greek allegory and allegorism fail to make sense, just as in the case of the special point of view of hilasterion, due to its semitic nature not totally compressible into Greek forma mentis.
33. Chôra: Volume > 18/19
Anna Motta Bettina Bohle , Olympiodors Kommentar zu Platons Gorgias, Heidelberg, Universitätsverlag Winter («Studien zu Literatur und Erkenntnis», 11), 2020
34. Chôra: Volume > 18/19
Amalia Salvestrini Olivier Boulnois , Isabelle Moulin (dir.), Le beau et la beauté au Moyen Âge, Paris, Vrin («Institut d’études médiévales»), 2018