PDC Homepage

Home » Products » Purchase

Chôra

Volume 15/16, 2017/2018

Le Principe du Bien: Platon, Aristote et leur postérité

Francesca Calabi
Pages 111-126
DOI: 10.5840/chora2017/201815/167

Il bene migliore del bene in Filone di Alessandria

Il y a chez Philon des expressions pour parler du bien qui sont apparemment contradictoires ou qui, au moins, font difficulte. Dans quelques passages l’Alexandrin parle de Dieu en termes de bien ; ailleurs il en parle comme de cause ou source du bien ; dans autres textes, enfin, Dieu est meilleur que le bien. Le theme de la possibilite de connaitre Dieu aussi pose des problemes : d’un cote nous avons le Dieu inconnaissable dont meme pas le nom ne peut etre dit, d’un autre, le Dieu demiurgique et providentiel dont quelques personnages parviennent a avoir une connaissance, au moins indirecte et partielle. Telle vision est proportionnelle au niveau du voyant. Cet article s’interroge a propos d’une solution similaire concernant la perception du bien, saisi par les hommes de facon differente selon leur niveau. Non pas, alors, Dieu comme bien, comme bon, comme meilleur que le bien, per se, mais en relation aux hommes qui n’arrivent pas a atteindre to agathon et cherchent vainement a lui attribuer un nom – quoique impropre –, de determiner ce qui est au dela de toute nomination, qualification, definition.

Usage and Metrics
Dimensions
PDC