PDC Homepage

Home » Products » Purchase

Chiasmi International

Volume 12, 2010

Philosophy and Moving Pictures

Claudio Rozzoni
Pages 183-201

Intorno A Una Domanda ‘Inedita’ Di Merleau-Ponty
Proust Philosophe? (Italian)

Autour d’une question ‘inédite’ de Merleau-Ponty : Proust philosophe? Le présent essai tentera d’approfondir certains des aspects les plus significatifs des pages, toutes encore inédites, que Merleau-Ponty avait écrites en vue du Cours du jeudi de 1953-1954 au Collège de France sur Le problème de la parole. Il se concentrera en particulier sur la partie du cours dans laquelle Merleau-Ponty formule une question importante concernant l’auteur de la Recherche, ou plutôt là où il se demande si Proust est un philosophe. Il cherche à comprendre comment Merleau-Ponty répond à cette question, développant des aspects de sa propre pensée qu’on retrouvera de manière prépondérante dans l’oeuvre future. Les questions du «platonisme de Proust», du statut des «essences alogiques», de l’«entrelacement des choses et de notre vie» – pour en citer quelques-unes – enrichissent ces pages et contribuent à reproblématiser tant les articulations de réfl exions qui jouent un rôle décisif dans la constellation merleaupontienne que l’approche de la lecture du chef-d’oeuvre proustien. La Recherche du temps perdu, en effet, comme le suggèrent ces écrits merleau-pontiens (dix ans avant Proust et les signes) peut être vue comme une «recherche de la vérité». Une recherche de la vérité qui se décline ici, précisément pour dégager les pouvoirs de la parole, en une «reconquête de l’espace». About a Merleau-Ponty’s ‘Inedited’ Question : Is Proust a Philosopher? The present essay will attempt to deepen some of the most significant aspects of pages, still all unpublished, that Merleau-Ponty had written for the 1953-54 Thursday course at the Collège de France on The Problem of Speech. This essay will concentrate in particular on the part of the course in which Merleau-Ponty expresses an important question concerning the author of the Remembrance of Things Past (À la recherce du temps perdu), or rather where Merleau-Ponty wonders if Proust is a philosopher. This essay tries to understand how Merleau-Ponty responds to this question, developing aspects of his own thought which one will find in a predominant way in the future work. The questions of “Proust’s Platonism,” the status of “a-logical essences,” the “interlacing of things with our life” – in order to mention a few – enriches these pages and contributes to a reproblematization of the reflective articulations which play a decisive role in Merleau-Ponty’s constellation that the reading of Proust’s masterpiece approaches. Remembrance of Things Past, as indeed, these Merleau-Ponty writings suggest (ten years before Deleuze’s Proust and Signs), may be viewed as a “search (une recherche) for truth.” This is a search for truth that develops into, in order precisely to present the powers of speech, a “reconquest of space”.

Usage and Metrics
Dimensions
PDC