PDC Homepage

Home » Products » Purchase

Augustinian Studies

Volume 45, Issue 2, 2014

Isabelle Bochet
Pages 281-290
DOI: 10.5840/augstudies201411117

Réflexions sur l’exégèse figurative d’Augustin
Christ Meets Me Everywhere: Augustine’s Early Figurative Exegesis de M. Cameron

L’article présente et discute le livre de Michael Cameron, Christ Meets Me Everywhere. Augustine’s Early Figurative Exegesis. Dans cet ouvrage, M. Cameron expose la manière dont Augustin a élaboré sa méthode d’interprétation figurative de l’Ancien Testament, depuis ses premières œuvres jusqu’en 400 environ, c’est-à-dire jusqu’à la rédaction des Confessions, du De catechizandis rudibus et du Contra Faustum manichaeum. La force du livre est d’articuler la christologie d’Augustin à sa lecture figurative des Écritures: la manière dont Augustin a peu à peu compris la profondeur de la médiation du Christ, à la fois Dieu et homme, grâce à la lecture de Paul et des Psaumes, est à lier à l’importance qu’il donne, dans l’Écriture, aux signa translata. M. Cameron montre bien le rôle qu’a joué Ambroise en permettant à Augustin de rattacher la Bible au cadre rhétorique qui lui était familier; il serait fécond de compléter ses remarques en analysant aussi la pratique exégétique d’Ambroise sur quelques exemples et en précisant le rôle de Tyconius dans la formation de l’exégèse figurative d’Augustin. Le jugement que porte M. Cameron sur le De doctrina christiana qu’il juge “expérimental et incomplet à bien des titres” mérite sans doute d’être un peu nuancé.